Le travail du peintre Luc Tuymans (°1958) est une recherche permanente sur les images et  l’iconoclasme que nous vivons au quotidien. Sur la façon dont les personnes et les choses nous apparaissent. Sur le schisme entre représentation et réalité. Comme les lunettes font partie prenante de l’aspect des gens, elles constituent un instrument évident et important pour un artiste explorateur d’images. 

 « J’ai toujours aimé peindre des lunettes. Les lunettes apportent une espèce de distorsion du visage, qu’on ne peut pas voir directement au travers des lunettes. Il s’agit d’un instrument étrange, mais aussi d’une donnée quasi universelle. Peindre la banalité des lunettes leur confère une autre signification. »
Luc Tuymans, 2015

Œuvres clé

C’est la première fois que Luc Tuymans fait une sélection thématique de son œuvre. Dans la série ‘Die Zeit’, le SS Heydrich masque son visage derrière des lunettes sombres, le jeune Baudouin descend d’un avion à Léopoldville, les yeux cachés par des lunettes de soleil, Patrice Lumuba porte des lunettes et une cravate et nous regarde de près, droit dans les yeux, Milteer, le père de famille américain hilare aux yeux agrandis derrière ses lunettes, est un raciste extrémiste, le visage de l’auteur flamand Ernest Claes devient une sorte de masque vide chaussé de lunettes... 

« Lorsqu’à un certain moment, j’ai fait le point sur tous les portraits que j’avais peints jusqu’ici, j’ai été étonné de constater la présence de lunettes dans les trois quarts d’entre eux. C’est tout sauf un choix conscient. »
Luc Tuymans, 2009

Luc Tuymans et le MAS

Il ne s’agit pas de la première collaboration entre Luc Tuymans et le MAS. Sur la place devant le musée trône ‘Dead Skull’, sa grande mosaïque de 1600 m2. Il s’agit d’une référence à la toile éponyme de Tuymans de 2002, pour laquelle il s’était basé sur la plaque commémorative du peintre anversois Quinten Metsys apposée sur la façade de la cathédrale de Notre-Dame. 

SOUNDTRACK

Visitez l’exposition ‘Glasses’ avec la bande-son appropriée, sélectionnée par la jeune équipe ‘MAS in Jonge Handen’ (le Mas aux mains des jeunes).  Une expérience musicale distincte pour chaque œuvre. À télécharger gratuitement via l’Antwerp Museum App sur Google Play et l’App Store. 

Catalogue

Disponible en néerlandais et en anglais (25 euros, MAS-shop).

Visites guidées

Groupes : sur demande (max. 20 personnes) via visit@stad.antwerpen.be, 75 euros + 5 euros de frais administratifs + billets d'entrée.