Le MAS est un entrepôt géant des temps modernes. Son architecture originale s’inspire des entrepôts du 19e siècle si typiques de la ville et du quartier du MAS. En emboîtant les salles du musée et en les faisant pivoter chaque fois d’un quart de tour, les architectes ont donné forme à une impressionnante tour en spirale. Ce boulevard longe en montant toutes les salles du musée. Et tout en haut, vous jouissez d’une magnifique vue panoramique d’Anvers.

Un musée en forme d’entrepôt du 19e siècle

Tout comme les anciens entrepôts autour du MAS, la tour de 60 mètres de haut du MAS est constituée de salles empilées. Les 7 salles du musée vous conduisent progressivement au sommet. 

Un boulevard avec vue

Le boulevard monte comme une spirale de verre le long des 7 salles du musée, qui ont chacune une orientation différente sur un quart de tour. Des escalators conduisent du rez-de-chaussée au 9e étage. À chaque palier, vous découvrez un aspect différent de la riche histoire d’Anvers dans le monde et du monde à Anvers, et le boulevard vous offre une vue magnifique et toujours différente sur la ville. Des impressions nouvelles à chaque étage donc. Et au sommet, sur la terrasse panoramique, vous attend une vue à 360 degrés sur la ville, le port et le monde.

Médaillons et petites mains

3 185 petites mains décorent la façade rouge foncé du MAS. Des petites mains – une claire référence aux biscuits anversois en forme de mains – qui soutiennent symboliquement le MAS.
À l’intérieur, la surface rouge du boulevard est encore ponctuée du même nombre de mêmes petits médaillons. L’écrivain Tom Lanoye et le graphiste Tom Hautekiet y chantent une ode à la ville, le fleuve et le monde. Tout comme le musée. 
Pour son concept, Tom Hautekiet s’est basé sur les plans de Palmonova, une ville idéale de la Renaissance, Palmanova. Lanoye a écrit sur l’image de la ville idéale un texte de 60 signes. Le résultat: un poème qui évoque l’eau, la ville, les hommes et le patrimoine qu’on peut lire tout autour. Chaque mot forme à la fois le début et la fin du poème. 


WAAR WATER WAAKT EN
WAT ER WAARD WAS LATER
WERD BEWAARD ALS
(WAAR WATER WAAKT EN...)

Neutelings Riedijk Architecten

Ce bâtiment unique est une création du célèbre bureau d’architectes Neutelings Riedijk Architecten. Il a remporté le concours d’architecture en 2000. Le jury a été conquis par son concept d’entrepôt, qui illustre mieux que tout autre construction la fonction historique et l’atmosphère du site. Et son ingénieux boulevard vertical offrant une vue unique de tous les coins de la ville et du port a fini de convaincre le jury.