L’esplanade du musée avec "dead skull"

Le MAS n’est pas qu’un musée; c’est aussi un lieu de rencontres, à l’intérieur comme à l’extérieur avec sa grande esplanade au pied du bâtiment. Vous ne la voyez sans doute quand vous vous trouvez sur la place, mais vous foulez une splendide mosaïque de 1600 m² du plasticien Luc Tuymans.

L’art du monde

La mosaïque Dead Skull fait référence au tableau de Tuymans du même nom, qui date de 2002. Il s’est basé sur la plaque commémorative du peintre anversois Quinten Metsys posée sur la façade la cathédrale Notre-Dame. Avec Dead Skull, Tuymans relie le passé et le présent, tout comme le fait le MAS. C’est aussi la première œuvre de Tuymans accessible jour et nuit au public. 

 

Une mosaïque du monde

Ce travail de titan a nécessité 96 569 pierres de 11 teintes différentes venant des quatre coins du monde. Elles ont été placées par grand froid pendant l’hiver 2009. La dernière pierre a été posée des mois plus tard, pendant l’été 2010.

 

En pratique

Vous avez la plus belle vue de la mosaïque au 5e étage du boulevard.    

 

Laps de temps de la pose de 'Dead Skull'